Ressources
27 mars 2019

4e réunion du GTFCC (Global Task Force on Cholera Control)

Avec l'objectif d'éliminer le choléra dans de nombreux pays d'ici 2030, les discussions lors de la réunion ont porté sur les défis, les opportunités et les prochaines étapes clés du GTFCC et du Groupe WaSH pour soutenir les pays et leurs plans nationaux de lutte contre le choléra.

4e réunion du GTFCC (Global Task Force on Cholera Control) – Groupe de travail WaSH

Groupe de travail WaSH, 12-13 février 2019 - Centre des Pensières, Veyrier-du-Lac, France

Ending Cholera—A Global Roadmap to 2030 est une feuille de route visant à mettre fin au choléra en tant que menace pour la santé publique dans 20 pays et à réduire de 90% le nombre de décès liés au choléra d'ici 2030. Un meilleur accès à l’eau potable, à l’assainissement et à l’hygiène (WaSH - water, sanitation and hygiene) est essentiel pour contrôler et prévenir le choléra chez les populations vulnérables.
 
La 4ème réunion du Groupe WaSH de la Global Task Force on Cholera Control (GTFCC) a eu lieu les 12 et 13 février 2019 à Veyrier-du-Lac, en France. Lors de la réunion, les acteurs impliqués dans le contrôle du choléra ont discuté des défis et des prochaines étapes concernant la mise en œuvre de la Ending Cholera Roadmap, en mettant l'accent sur la composante WaSH. Les Plans Nationaux Contre le Choléra (PNC) jouent un rôle central en identifiant les hotspots de choléra, en planifiant les activités multisectorielles et en mobilisant les ressources nécessaires. La composante WaSH des PNC a pour objectif d’accroître à 100% l’accès à l’eau potable et aux services d’assainissement dans tous les hotspots, ce qui est conforme à l’Objectif de Développement Durable n°6 des Nations Unies.
 
Depuis le lancement de la Ending Cholera Roadmap en octobre 2017, un nombre croissant de pays tentent chacun d’élaborer un PNC. Des représentants de sept pays, dont la République Démocratique du Congo, Haïti, le Malawi, le Nigéria, la Zambie, le Zimbabwe et le Yémen, ont présenté l'état d'avancement de leurs PNC, en soulignant les activités de WaSH mises en œuvre.
 
Un certain nombre de partenaires ont donné un aperçu de leurs efforts WaSH pour soutenir le contrôle et d'élimination de la maladie. Le Dr. Stanislas REBAUDET, de l'Assistance Publique – Hôpitaux de Marseille en France, a présenté des résultats d'efficacité encourageants des interventions rapide et ciblée mises en œuvre par les équipes mobiles en réponse aux flambées de choléra en Haïti. La Dr. Christine Marie GEORGE, de l'Université Johns Hopkins aux USA, a présenté le programme de santé mobile CHoB17, dans lequel WaSH Mobile Health est utilisé comme un outil innovant pour faciliter le changement de comportement au Bangladesh et prévenir les cas secondaires de choléra. La Dr. Daniele LANTAGNE, de l’Université Tufts aux USA, a présenté un aperçu des résultats de son groupe concernant l’efficacité de certaines interventions de désinfection couramment utilisées sur le terrain lors des interventions en cas d’épidémie, telles que la pulvérisation intra-domiciliaire, pour lesquelles les preuves scientifiques font défaut. Le Dr. Ani DESHPANDE, de l’Université de Washington, a exposé une cartographie de l’accès à l’eau potable et à l’assainissement dans les pays à revenu faible ou intermédiaire et ses conséquences pour le contrôle des maladies. D'autres partenaires importants tels que la FICR, l'UNICEF et l'OMS ont également présenté un aperçu de leur contribution au projet WaSH à la Roadmap.
 
Enfin, les priorités du groupe de travail WaSH pour 2019 ont été définies, incluant l’écriture de recommandations pour les interventions de réponse en milieu communautaire, la définition de critères d’identification des hotspots choléra, des études portant sur la synergie entre les interventions vaccin anticholérique et WaSH, les changements de comportement, l'impact des activités WaSH, et la dynamique de transmission du choléra, dans l’objectif de définir un service WaSH minimal.

>> Plus d'informations et de vidéos de la réunion.