Grave épidémie de choléra au Sud Soudan en mai 2014




Après l’ouest du Soudan, le choléra gagne du terrain et se propage dans la capitale. Selon Médecins Sans Frontières, plus de 315 cas de choléra ont été enregistrés dans la seule ville de Juba en mai 2014.  Un mois plus tard  1870 cas de choléra ont été recensés par l’Organisation Mondiale de la Santé.

Juba, capitale du Sud-Soudan est une ville qui compte plus de 250 000 milles habitants. Une première réponse à l’urgence a donc été organisée par les organismes de lutte contre le choléra afin de réduire la mortalité des cas d’infection et de ralentir la progression de la maladie. Des médecins ont été également dépêchés sur place pour assurer le bon déroulement des traitements dans le Centre de Traitement du Choléra (CTC) aménagé à Gudele.

Une nouvelle stratégie globale de réponse a été également mise en œuvre par Médecins Sans Frontière pour assurer la surveillance précise de l’épidémie, vacciner et approvisionner la population locale en eau potable et mener des campagnes de sensibilisation aux mesures d’hygiène.