La Gouvernance

Association loi 1901, l’Institut Veolia est régi par deux instances : le Conseil d’administration et le Bureau.
 

Le conseil d'administration

Le Conseil d’administration définit la politique générale, dirige et contrôle la gestion de l’Institut. Composé de 14 membres - membres du comité exécutif du Groupe Veolia, experts extérieurs reconnus pour leurs compétences dans les domaines d’intérêt de l’Institut et membres du comité de prospective -, il assure une représentation équilibrée des différents intervenants au sein de l’Institut. Cette composition diversifiée incarne le positionnement original de l'Institut Veolia et les passerelles qu'il crée entre acteurs privés, représentants de la société civile et sphères scientifiques.
 

Le bureau

Le Bureau supervise la gestion courante de l’association et veille à la mise en œuvre des décisions du Conseil d’administration de l'Institut.
Il est composé de 4 membres, élus par le Conseil d’administration :
 
2. Épidémiologie du choléra et méthodologie
La stratégie est basée sur une épidémiologie moderne qui utilise des Systèmes d'Informations Géographiques comme outil intégré dans un cadre éco-épidémiologique.

Ce travail combine le suivi des épidémies de choléra avec le S.I.G. et des visites sur le terrain pour effectuer l’évaluation de la (des) source(s) d’exposition et des modes de transmission* du choléra. 

La méthodologie repose sur une analyse descendante, à commencer par une analyse transnationale restreinte à la compréhension de l'origine de l'épidémie de choléra à l'échelle locale (quartier, rue).


*Cette approche a été développée en collaboration avec plusieurs chercheurs de l'Université de Franche Comté (UMR 6249 - Laboratoire CHRONO -ENVIRONNEMENT) et l'Université de la Méditerranée, les organisations non gouvernementales telles que Solidarités internationales et le ministère de la Santé publique de la République démocratique du Congo.

3. Eau, hygiène et assainissement pour une lutte durable contre le choléra
L'expertise en ingénierie hydraulique et d’assainissement est réalisée en mettant un accent sur la sécurisation de la distribution d'eau potable. Par conséquent, même si la totalité de la distribution urbaine sera auditée, les recommandations techniques ne visent pas à reconstruire l'ensemble du réseau de distribution d’eau. Au lieu de cela, ce dernier recommandera l’identification des zones prioritaires d’interventions en étroite collaboration avec les orientations stratégiques des autorités locales en charge de l’eau.

De façon à garantir une efficacité à long terme sur les épidémies de choléra, des formations techniques sur l'entretien du matériel, y compris l'utilisation d'urgence des produits chimiques de désinfection de l’eau aux points d’utilisation, sont également assurées.

L’éducation à l’hygiène, essentielle pour le changement de comportement personnel, est prise en charge par des spécialistes de santé communautaires ou des représentants de la communauté, au niveau local.
GAAC Methodology - Infographic
4. Une approche intégrée pour une lutte durable contre le choléra
La méthodologie utilisée pour réaliser des programmes solides pour la lutte durable contre le choléra, est basée sur une approche intégrée :
  1. Les études épidémiologiques permettent d'abord une profonde compréhension de la dynamique du choléra (apparition, transmission et contrôle);
  2. Les interventions sont ensuite concentrées sur l'approvisionnement en eau potable, et l'éducation en matière d'hygiène dans les zones sources identifiées;
  3. La combinaison des deux premières étapes conduit à l'élaboration d'un schéma de développement intégré présentant une analyse épidémiologique d'une zone géographique donnée à partir de laquelle les recommandations techniques sont priorisées ;
  4. Enfin, les résultats des actions Eau, Hygiène et Assainissement sont contrôlés pour vérifier la diminution effective ou la fin des épidémies de choléra.
GAAC Methodology - Infographic