Étude de cas : la RDC

Un plan national multisectoriel pour l'élimination des épidémies de choléra

La République Démocratique du Congo est le premier pays où une méthodologie intégrée multisectorielle est appliquée.

Un plan national multisectoriel
Initialement, la fondation Veolia a participé à l'élaboration du premier Plan national congolais d'élimination du choléra 2008-2012, avec l'appui du ministère congolais de la Santé publique.

Lors de ces quatre premières années d'expérience, il a été reconnu que la question du choléra est une question multisectorielle en R.D.C. Par conséquent, cinq autres ministères (Energie, Plan, Environnement, Transports et Développement rural) ont été impliqués dans la préparation de l’actuel Plan national congolais pour l'élimination du choléra 2013-2017, avec l'appui de la Global Alliance Against Cholera. 
La mise en œuvre de ce dernier plan national est coordonnée par le ministère du Plan, avec le soutien du ministère de la Santé publique.

Le plan national congolais reconnaît la nécessité d’un changement progressif dans le paradigme de financement des programmes actuels de santé sur le traitement des maladies causées par la consommation d'eau contaminée et l'absence de structures sanitaires et éducatives appropriées. Le nouveau paradigme sera axé sur la prévention des maladies hydriques en assurant la disponibilité de l'eau potable, ainsi que la mise en place des structures sanitaires et éducatives appropriées.