Nos organes de gouvernance

Le Conseil consultatif

La Global Alliance Against Cholera est composée de hauts représentants d’organismes publics, privés et internationaux qui disposent de leurs propres projets ou soutiennent financièrement d'autres programmes dans le domaine de la santé, l’eau et l’assainissement dans le monde entier.

Le Conseil consultatif
Ils ont tous en commun le souci de l'élimination des causes, la prévention et la lutte contre le choléra endémique et autres maladies hydriques infectieuses.

Les représentants du Conseil consultatif de l'Alliance examinent les moyens visant à accroître la coordination pour réaliser un programme complet et intégré de prévention du choléra dans chacune des régions ciblées.

La G.A.A.C. est présidée par le Dr. Ibrahim A. Mayaki, Secrétaire exécutif du NEPAD, un programme de développement financé par l'Union Africaine. Il était auparavant Premier ministre du Niger.


Ses membres :

Le président :

Dr. Ibrahim Mayaki - Secrétaire exécutif du Nepad - Afrique du Sud
Ibrahim Mayaki

Le Dr. Ibrahim Mayaki est titulaire d’une maîtrise de l'École nationale d'administration publique (Enap, Québec, Canada) et d'un doctorat en sciences administratives de l'université Paris I (France). 

Le Dr Mayaki en dates :
  • 1er avril 2009 : Le Dr. Mayaki prend ses fonctions au sein du Secrétariat du Nepad en tant que Secrétaire exécutif, à Midrand, en Afrique du Sud.
  • 31 janvier 2009 : La nomination du Dr. Ibrahim Assane Mayaki est annoncée par le Président de la Commission de l'Union africaine, S.E. le Dr. Jean Ping lors du 20e Sommet du Comité de mise en œuvre des Chefs d'Etat et de Gouvernement du Nepad à Addis-Abeba.
  • 2004 : Il est nommé directeur exécutif de la plateforme d'appui au développement rural en Afrique occidentale et centrale, Hub Rural, basée à Dakar. 
  • 2000-2004 : Le Dr. Mayaki est professeur invité à l'université Paris XI, où il donne des conférences sur les relations et les organisations internationales. Il dirige également la recherche au Centre de recherche sur l'Europe et le monde contemporain au sein de cette université.
  • Novembre 1997 - Janvier 2000 : Il est Premier ministre du Niger.
  • Août 2000 : Il crée le Centre d'analyse des politiques publiques.
  • 1996 - 1997 : Il est successivement nommé ministre en charge de l'Intégration et de la Coopération en Afrique puis ministre des Affaires étrangères du Niger.
  • 1970' - 1980' : Professeur d'administration publique au Niger et au Venezuela.
​Dr. Mayaki est l'auteur de l’œuvre intitulé « La caravane passe... » dans laquelle il  parle de sa carrière politique.


Les autres membres :

Dr Robert Bos - International Water Association - Suisse
ROBERT BOS
Dr Robert Bos est un biologiste de la santé publique néerlandais qui a achevé une carrière de 32 ans à l'Organisation Mondiale de la Santé (OMS) en 2013. Il a travaillé sur une série de questions sur l'interface de l'eau, de l'environnement et la santé humaine.

Il est titulaire d'une maîtrise de l'Université d'Amsterdam en biologie médicale et en immunologie fondamentale et clinique. Il a travaillé dans l'Est, l'Ouest et le Sud de l'Afrique, en Asie du Sud et du Sud-Est, et en Amérique centrale.

Actuellement, le Dr Robert Bos est conseiller principal à l'Association internationale de l'eau (International Water Association) à temps partiel, chargée de travaux sur les droits de l'homme à l'eau et à l'assainissement, de l'évaluation des ressources humaines et les stratégies de mobilisation des ressources.

Le Dr Robert Bos en dates :
  • 2013 : Retraité de l'Organisation Mondiale de la Santé (OMS).
     
  • 2009-2013 : Dans son poste de coordonnateur de l'eau, de l'assainissement et de la santé, il a dirigé les efforts de l'OMS sur la surveillance mondiale de l'accès à l'assainissement et l'eau potable, sur le travail normatif de la qualité de l'eau, sur la promotion de l'eau potable et de l'assainissement dans différents contextes et sur ​​l'intégration d'une composante santé dans le développement et la gestion des ressources en eau. Sous sa direction, une résolution de l'Assemblée de l'OMS a été adoptée en 2011, donnant un cadre stratégique aux activités de l'OMS jusqu'en 2020, et les objectifs et les indicateurs EHA (Eau, Hygiène et Assainissement) proposés ont été développés pour le programme de développement post-2015.

    En tant que Secrétaire exécutif de la Commission conjointe d'experts OMS/ FAO/ PNUE sur la gestion de l'environnement pour la lutte antivectorielle, il a promu le développement de l'évaluation de l'impact sanitaire (EIS) et a géré l'assistance technique, la recherche et le renforcement des capacités sur la réduction des maladies à transmission vectorielle, transmission dans le contexte du développement des ressources en eau (barrages, systèmes d'irrigation).

    Il a dirigé l'élaboration d'approches novatrices d'apprentissage par résolution de problèmes pour l'EIS en Amérique centrale, en Afrique et en Asie du Sud.

    Il a dirigé un projet de recherche multidisciplinaire en Côte d'Ivoire et au Mali sur les liens entre les systèmes de production de rizières irriguées et le paludisme et schistomomiasis. Il a contribué à l'élaboration de normes pour l'utilisation sécuritaire des eaux usées en agriculture prévues par la 3ème édition des lignes directrices de l'OMS sur ce sujet en 2006, et a réussi leurs essais sur le terrain au Ghana, au Sénégal et en Jordanie .

    Il a aussi représenté l'OMS dans les négociations sur la Convention de Stockholm sur l'élimination de polluants organiques persistants.
     
  • 1981-2013 : Carrière de 32 ans à l'OMS.
Dr. Rita Colwell - Professeur universitaire émérite, Université de Maryland - Etats-Unis
Dr. Rita Colwell
Dr. Rita Colwell est titulaire d'une licence en bactériologie et d’une maitrise en génétique de l'Université de Purdue et d’’un doctorat en océanographie de l'Université de Washington.

Elle s’intéresse aux maladies infectieuses à l’échelle mondiale en rapport avec l'eau et la santé.

C’est une chercheuse et éducatrice respectée au niveau national et auteur ou co-auteur de 16 livres et plus de 700 publications scientifiques. Elle a produit le film primé, Invisible Seas.

Le Dr. Rita Colwell en dates :
  • 2010 : Le Dr. Rita Colwell a reçu le Prix de l’Eau à Stockholm en 2010.
     
  • 1998-2004 : Elle dirige la National Science Foundation.

    Le Dr. Colwell a également été présidente du Conseil des gouverneurs de l’American Academy of Microbiology (Académie américaine de microbiologie) et présidente de l’American Association for the Advancement of Science (Association américaine pour le progrès de la science), la Washington Academy of Sciences (Académie des sciences de Washington), l'American Society for Microbiology, (Société américaine pour la microbiologie) et l’International Union of Microbiological Societies (Union internationale des Sociétés de microbiologie).

    Le Dr. Colwell est membre de la National Academy of Sciences (Académie nationale des sciences), la Royal Swedish Academy of Sciences (Académie royale suédoise des sciences), l’American Academy of Arts and Sciences (Académie américaine des arts et des sciences) et de l’American Philosophical Society (Communauté philosophique américaine). 

    Elle est membre honoraire des sociétés de microbiologie du Royaume-Uni, de France, d’Israël, du Bangladesh et des Etats-Unis. Par ailleurs, elle a occupé plusieurs postes de professeur honoris causa, à l'Université du Queensland, en Australie.
    Elle est également présidente de Canon US Life Sciences, Inc. et professeur universitaire distinguée à la fois à l’Université de Maryland au College Park et à l’Université Johns Hopkins, Bloomberg School of Public Health.
     
  • 1991-1998 : Elle était présidente de Maryland Biotechnology Institute, où elle est toujours professeur de microbiologie et biotechnologie.
     
  • 1984-1990 : Le Dr. Colwell est membre du National Science Board (Conseil national pour la science).
Dr. Maria Elena Figueroa - Professeur adjoint, Université John Hopkins - Etats-Unis
Le Dr. Maria Elena Figueroa est co-auteur du chapitre du livre sur la "communication pour le développement participatif" qui fournit des conseils techniques pour la conception et l'évaluation des interventions du programme au niveau communautaire.
Elle est également co-auteur de la publication du CPC (Centre pour les Programmes de Communication) sur "les corrélations comportementales, sociales et culturelles du traitement et du stockage de l'eau domestique", une étude complète des problèmes de comportement liés au traitement de l'eau dans le monde.

Actuellement, Dr Maria Elena Figueroa est chercheur adjoint au Département de la Santé, Comportement et Société à l' Université Johns Hopkins Bloomberg de santé publique (JHSP) où elle donne des conférences sur la communication de la santé et le changement de comportement.

Elle est directrice de la Division de la recherche et de l'évaluation du Centre pour les Programmes de Communication (CPC) à l' JHSP.
Elle est également directeur du Programme mondial sur l'eau et l'hygiène au CPC, apportant une expertise technique dans ce domaine aux programmes du Centre, à l'Initiative mondiale de l'eau de l'Université John Hopkins, et plus largement à la communauté travaillant sur l'eau, l'assainissement et l'hygiène.

Elle apporte également une assistance technique sur la recherche liée à se laver le visage et l'hygiène de l'environnement pour les programmes du CPC sur la prévention du trachome. Elle supervise également l'évaluation des programmes de prévention du VIH au Mozambique et en Afrique du Sud.

Au cours des 15 dernières années, le Dr. Figueroa a contribué au domaine de la communication appliquée pour le changement de comportement en matière de santé et de développement grâce à la recherche menée dans de nombreux pays, dont le Ghana, le Guatemala, Haïti, Honduras, Indonésie, Mexique, Mozambique, Nicaragua, Pakistan, Pérou, et plus récemment en Afrique du Sud.
Le travail du Dr. Figueroa a été axée sur la compréhension des facteurs de multi niveau qui affectent le comportement de santé. Dans CPC, elle a lancé l'utilisation d'approches novatrices pour la recherche formative, le suivi et l'évaluation des programmes de communication santé, tels que l'utilisation de techniques projectives à la compréhension de l'environnement normatif concernant le comportement du VIH / SIDA au Mozambique, et l'utilisation d'approches visuelles participatives pour comprendre les pratiques en termes d'eau, d'hygiène et d'assainissement en Indonésie .

Elle a également contribué à l'élaboration de cadres d'évaluation des médias de masse et des interventions au niveau de la communauté et à l'avancement des méthodologies appropriées pour l'évaluation des programmes de communication, y compris l'utilisation de techniques économétriques dans l'analyse de régression.
Dr. Jay Graham - Professeur adjoint, Université George Washington - Etats-Unis
Dr. Jay Graham

Dr. Jay Graham a un MPH, MBA et un doctorat en génie sanitaire de l'environnement de la Johns Hopkins Bloomberg School of Public Health.

Actuellement, Dr. Graham est professeur adjoint au département de l'environnement et de la santé et de la santé globale au travail à l'École de santé publique et les services de santé de l'Université George Washington. Il est un expert en microbiologie de l'environnement avec plus de dix années d'expérience de travail internationale.
Les recherches actuelles de M. Graham se concentre sur le développement de nouvelles approches afin de mieux caractériser les facteurs de risque associés à la diarrhée pédiatrique et l'émergence de nouvelles zoonoses.

Avant de se joindre au corps professoral de George Washington, le Dr Graham a servi de conseiller principal technique sur l'approvisionnement en eau, l'assainissement et l'hygiène au sein du bureau de la santé mondiale à l'agence des Etats Unis pour le développement international (USAID).

1998-2003 : Il a travaillé dans une variété de pays d'Amérique latine, d'Asie et d'Afrique, y compris un poste à long terme sur la frontière américano-mexicaine où il a mené des recherches sur la prévention primaire des maladies diarrhéiques et la pneumonie dans les établissements informels de Ciudad Juárez, MX.

Dr. Jutla Antarpreet - Professeur adjoint à l'université de Virginie occidentale - Etats-Unis
Dr. Jutla Antarpreet
Depuis 2012, le Dr. Jutla Antarpreet est Professeur adjoint au département de génie civil et environnemental de l’université de Virginie-Occidentale.
 

Depuis 2012, le Dr. Jutla Antarpreet est Professeur adjoint au département de génie civil et environnemental de l’université de Virginie occidentale.

En 2014, il a obtenu the "International Scholar Appreciation Award" de l'Université de Virgini occidentale, Etats-Unis.

Depuis 2013, il anime un Atelier de prévision des pandémies futures organisé par le bureau des sciences et des technologiques au centre de conférences de la Maison Blanche à Washington DC. 

Entre 2011 et 2012 il était Chercheur postdoctoral à la National Oceanic and Atmospheric Administration (NOAA) à SilverSpring au Maryland

Ses recherches portent sur les problématiques de :

  • Gestion des ressources en eau et santé humaine : 
    - Quantification des contrôles hydroclimatologiques à grande échelle pour l’apparition de maladies liées à l’eau (par exemple le choléra) et établissement de prévisions à partir de télédétection par satellite ;
    - Impact de lavariabilité climatique future sur l’apparition de maladies liées à l’eau ;
    - Utilisation d’outils de télédétection pour les contrôles géophysiques à grande échelle et la prévision des maladies liées à l’eau (fièvre de la Vallée du Rift, schistosomiase, malaria, dengue).
     
  • Hydroclimatologie : 
    - Impact de la variabilité climatique sur les précipitations régionales dans les pays en développement ; 
    - Prévision des crues ;
    - Problématiques d’échelle et télédétection des processus hydrologique.
Pr. Philippe Kourilsky - Professeur permanent au Collège de France - France
Philippe Kourilsky
Philippe Kourilsky est biologiste diplômée de l’Ecole Polytechnique.

Il est auteur de livres, dont "Les artisans de l’hérédité" (1990), "La science en partage" (1998), "Du bon usage du principe de précaution" (2001), "Le temps de l’altruisme" (2009),  Il a également rédigé plus de 350 articles publiés dans des revues scientifiques internationales.

Le Pr. Philippe Kourilsky en dates :
  • Depuis 2005 : Le Pr. Kourilsky est professeur et directeur de l’immunologie moléculaire au Collège de France, et membre de l'Académie française des sciences. Il est en outre président du Singapore Immunology Network (SIgN, Réseau immunologique de Singapour).
  • 2000-2005 : il est Directeur général de l'Institut Pasteur et préside le Réseau international des Instituts Pasteur.
  • 1998 : Philippe Kourilsky passe une grande partie de sa carrière au Centre national de la recherche scientifique (CNRS) avant d'être élu président de l’immunologie moléculaire au Collège de France en 1998 .
  • 1993-1996 : Philippe Kourilsky est directeur de recherche de Pasteur Mérieux Connaught (appelé aujourd’hui, Sanofi Pasteur), une société de développement de vaccins de premier plan.
Dr. Jean-Louis Machuron - Président de Pharmacie et Aide humanitaire - France
Jean-Louis Machuron
Le Dr. Jean-Louis Machuron est pharmacien.

Jean-Louis Machuron en dates :
  • Depuis 2001 : Jean-Louis Machuron participe activement au domaine de la formation et co-organise le diplôme universitaire en Pharmacie et Aide Humanitaire à la Faculté de Pharmacie (France) Caen, et dans le Service de santé des Forces armées  françaises. 

    Il est président de Pharmacie et Aide Humanitaire.

    En tant que président de la Plateforme d’Insertion par l’Humanitaire et la Coopération, il est également actif dans le domaine de l'intégration.

    Il est actuellement consultant chargé des opérations de terrain à la Fondation Mérieux. Dans ce cadre, il contribue à l'amélioration de l'évaluation des projets soutenus par la Fondation.
     
  • 1996 : Le Dr. Machuron travaille avec Bernard Kouchner en tant que consultant au ministère français de la Santé sur la mise en place du FSTI (Fonds international de solidarité thérapeutique), précurseur d’ESTHER, visant à mettre en œuvre le premier traitement rétroviral dans les pays en développement.

    Il a ensuite dirigé plusieurs missions pour le ministère français des Affaires étrangères, notamment en Albanie (coordinateur de l'action humanitaire française pendant le conflit du Kosovo) et au Kosovo (1999-2000), où il a travaillé avec les militaires français et le Corps international de la paix.
     
  • 1992 : Il a également développé un bureau d'achat de médicaments génériques essentiels pour les ONG : CHMP (Centrale humanitaire médico-pharmaceutique), dont il est encore le Secrétaire général.
     
  • 1985-1996 : Il est président international de Pharmaciens sans frontières. Dans le cadre de ce poste, il a participé à de nombreuses opérations humanitaires d'urgence : en Roumanie, en Somalie, à Artsakh, en Irak, au Rwanda, à Haïti, en ex-Yougoslavie, etc.
     
  • 1985 : Le Dr. Machuron crée l'ONG, Pharmaciens sans frontières.
Dr. Eric Mintz - Centre de contrôle de maladies, de surveillance, d’épidémiologie et services de laboratoire - Etats-Unis
Dr. Eric Mintz
Dr. Eric Mintz est titulaire d'un certificat de spécialiste en  médecine interne et médecine préventive. 

Il est chef de l'équipe d'épidémiologie des maladies diarrhéiques aux services de surveillance, d'épidémiologie et de laboratoire du département de la santé au niveau mondial, au Centers for Disease Control, à Atlanta.

Dr. Mintz a co-écrit plus de 100 articles pour des revues scientifiques, chapitres de livres et autres publications scientifiques.

Le Dr Mintz en dates :
  • 1991 : Dr. Mintz rejoint la Direction générale des maladies entériques au C.D.C. en tant que chercheur résident sur la médecine préventive.

    Dr. Mintz est actuellement le chef de l’équipe d’épidémiologies liées à l'eau, assainissement et hygiène au niveau mondial au C.D.C., où il mène des interventions visant à prévenir le choléra, la dysenterie, la fièvre typhoïde et autres infections entériques dans les pays en développement.

    Il a travaillé sur des projets de santé publique en Amérique latine, en Afrique et en Asie, et fait partie du corps professoral dans les écoles de médecine et de santé publique à l'Université Emory.
     
  • 1989 : Il rejoint le Center for Disease Control and Prevention comme agent EIS.
  • 1984-1989 : Le Dr. Mintz a obtenu son doctorat en médecine de l'Université d'État de New York, a effectué sa résidence à l'hôpital de Harlem et a obtenu son master de santé publique à l'Université de Columbia.
Pr. Renaud Piarroux - Professeur, université de la Méditerranée - France
Pr. Renaud Piarroux
Le Pr. Renaud Piarroux est professeur de parasitologie et de pédiatre, spécialiste des maladies infectieuses et tropicales.
Il est titulaire d’un doctorat en microbiologie.

Aujourd'hui, Pr. Piarroux travaille à la fois comme praticien et chercheur dans le domaine des épidémies et des maladies tropicales endémiques.
Il dirige actuellement le Département de parasitologie et mycologie de l'Assistance publique (Centre hospitalier universitaire) de Marseille.
En parallèle, il participe à la lutte contre les épidémies dans les pays en développement (l’Afrique sub-saharienne, les Comores, le Moyen - Orient, l’Amérique centrale).

Depuis 2005 : Il apporte son soutien au ministère congolais de la Santé publique dans l'élaboration et la mise en œuvre d’un programme de lutte contre le choléra en République démocratique du Congo.

1993-2003 : Il participe à des missions humanitaires en Croatie (1993), en République démocratique du Congo (camps de réfugiés à Goma, 1994), en Afghanistan (1995), au Rwanda (1996), au Honduras (suite au passage de l'ouragan Mitch, 1998), en Albanie (1999), aux Comores (9 missions de 1995 à 2000, y compris la gestion d'une épidémie de choléra ), en République démocratique du Congo (à Goma suivant l'éruption du volcan Nyiragongo, dans la province de Katanga, à Bandundu, 2002-2003).

Il a effectué de nombreuses évaluations épidémiologiques (risques épidémiologiques suite aux catastrophes naturelles, maladies parasitaires, épidémies de choléra et de peste) pour le compte de l'Organisation mondiale de la santé, le ministère français des Affaires étrangères ainsi que pour plusieurs ONG.
Dr. Thierry Vandevelde - Délégué général de la fondation Veolia - France
Dr. Thierry Vandevelde
Dr. Thierry Vandevelde est ingénieur spécialiste des questions liées à l'eau. 

Après des études de biologie et de technologies de l'information en France, il a obtenu un doctorat en Biomathématiques de l'Université de Laval au Canada.

Thierry Vandevelde est Chevalier de la Légion d'honneur française.

Le Dr. Vandevelde est membre du Comité d'orientation de l'action humanitaire mis en place par le Gouvernement français, et de l'American Water Works Association.

Il est secrétaire du Comité français du Programme solidarité eau (PS -Eau) et siège aux conseils d'administration de plusieurs associations de solidarité internationale. 

Depuis 2008 : Le Dr. Vandevelde est délégué général de la Fondation Veolia Environnement, qui soutient des projets axés sur la collectivité en faveur du développement durable, à la fois en France et à l'étranger. Grâce à son élan, la Fondation a intensifié les activités de mécénat, menées depuis 1998 par Waterforce, connu aujourd'hui sous le nom de Veoliaforce.

1998 : Il a créé au sein de Waterforce une unité d’action humanitaire qui apporte un soutien aux principaux acteurs de la solidarité internationale dans les domaines de l'aide humanitaire d'urgence et de développement.

1991-1998 : Il est chef des programmes de recherche, puis directeur des technologies de la division technique internationale de Veolia Eau.

1989 : Après six années passées en Amérique du Nord, il rejoint la Compagnie Générale des Eaux, en tant que responsable du service de la conservation de l’environnement.
Dr Dennis Warner - Conseiller au Catholic Relief Services - Etats-Unis
Dr Dennis Warner
Dr Dennis B. Warner, ancien directeur du programme Eau et Assainissement à l'Organisation Mondiale de la Santé, est aujourd'hui consultant indépendant sur les questions liées à l'eau, l'assainissement et la santé environnementale, dont le choléra et les maladies d'origine hydrique connexes.

Il a étudié l'histoire et l'ingénierie à l'Université de l'Illinois et  a obtenu un doctorat en génie civil de cette dernière à l'Université de Stanford.
 
Depuis 2013 : A présent retraité, il est consultant conseiller dans le domaine de l’Eau, l’Hygiène et l’Assainissement.

2004-2012 : En tant que membre du Département de l’appui à la qualité de programmes  auprès du Catholic Relief Services, le Dr. Warner a dirigé le développement des stratégies régionales en matière d'eau et d’assainissement, de renforcement des ressources du personnel technique.

Il a également  supervisé la participation des CRS dans les coalitions et partenariats avec d'autres organisations de développement, et leur implication dans les situations d'urgence. Dr. Warner est aussi membre du conseil d'administration de Pax Christi Metro DC, de Falls Church Historical Commission et de Holy Land Christians Society.

2000 : Dr. Warner est membre de Pax Christi International,  mouvement international catholique pour la paix  dont  il fut le  représentant aux Nations Unies à Genève. 

Le Dr. Warner a vécu en Tanzanie, en Ouganda, en Suisse et en France et a occupé des postes au sein du Corps de la paix, de l'Université de Dar es- Salam, de l'Université Duke, de l'Organisation mondiale de la santé, de plusieurs des firmes de génie conseil, de la Banque mondiale et de l'USAID.

Il possède plus de quarante ans d'expérience dans le domaine du développement international, des problèmes d’approvisionnement en eau, d'assainissement, de santé environnementale et de situations d’urgence.