Nos actions dans le Bassin du lac Tchad

Nos actions de lutte contre le Choléra dans le Bassin du lac Tchad

La lutte contre le choléra au Cameroun

gaac
gaac
Population: 19500000
Type de zone: Rurale
Fonds investis: XXXX
Partenaires: UNICEF, Fondation Veolia Environnement,
En Octobre 2010, à la demande de l’UNICEF, la Fondation Veolia Environnement a participé à la coordination de l’approche et réponse sectorielle Eau, Hygiène et Assainissement au Cameroun, entre le gouvernement camerounais et la société civile.

Une expertise été apportée par le biais de:
  • suivi et d'évaluation des systèmes de surveillance épidémiologique au niveau national et entre les pays frontaliers
  • d’une étude épidémiologique au niveau national
  • d’une évaluation technique des activités E.H.A. en matière de données épidémiologiques de base.
Selon l'étude épidémiologique au Cameroun, 3 zones principales ont été identifiées comme zones prioritaires d’intervention immédiate:
  • les districts frontaliers et ruraux des monts Mandara;
  • les districts frontaliers proches du Lac Tchad en particulier dans les zones inondables et insulaires;
  • et les zones du sud‐est de la région bordant le Logone (DS Vélé et Guéré).
Un plan d’action en 5 points a été recommandé :
  • la nécessité d’un plan de contingence à l'échelle régionale camerounaise pour préparer le traitement du choléra et élaborer les réponses en matière d’E.H.A. ;
  • un accès sécurisé à l'eau potable ;
  • la coopération transfrontalière en matière de surveillance, d'intervention médicale et des réponses E.H.A.;
  • effectuer des études socio-anthropologiques pour comprendre les spécificités de la propagation des épidémies de choléra dans cette région;
  • l'amélioration des pratiques d'hygiène grâce à des campagnes de sensibilisation et de communication axées sur la prévention du choléra à travers la consommation de l'eau désinfectée et le respect des procédures d'assainissement.
EN SAVOIR PLUS
LIRE MOINS

La lutte contre le choléra au Tchad

Bassin Tchad 1
Bassin Tchad 2
Bassin Tchad 3
En juillet 2011, à la demande de l’O.N.G. Action contre la faim, des experts de la Fondation Veolia Environnement ont effectué une mission à N'Djamena, au Tchad.

L'objectif de la mission était d'élaborer un protocole de laboratoire visant à détecter la présence de la souche historique de choléra (vibrio Cholerae O1) dans l'eau. Le protocole a été établi pour appuyer les scientifiques au laboratoire vétérinaire et zootechnique de recherche de Farcha.
Les résultats de la recherche ont contribué à la cartographie de la présence de vibrio Cholerae dans l'eau, et a fourni une compréhension plus proche sur la dynamique de la maladie du choléra.
Les techniciens de laboratoire ont également été formés à la traçabilité de l'échantillon, aux règles de sécurité en laboratoire et à la gestion des déchets dangereux.
EN SAVOIR PLUS
LIRE MOINS

Une stratégie transfrontalière pour une lutte durable contre le choléra

title
Population: N/A
Type de zone: Urbaine & Rurale
Fonds investis: XXXX
Partenaires: UNICEF, Centers for Disease Control, Fondation Veolia Environnement, Commission Européenne, DFID, USAID,
2010 – 2011:
Des missions impliquant un spécialiste Eau, Hygiène et Assainissement et un épidémiologiste ont été effectuées en collaboration avec UNICEF d’octobre 2010 à d’avril 2011. Des études ont été menées dans les 4 pays transfrontaliers du bassin du lac Tchad : le Cameroun, le Tchad, le Nigeria et le Niger.

Des observations ont été faites sur les facteurs à risque liés à l’Eau, Hygiène et Assainissement:
  • La consommation d’eau provenant de puits ouverts est fortement liée aux épidémies de choléra au Cameroun et au Nigeria ;
  • L’accès tardif aux soins médicaux, les déplacements de populations et les coutumes funéraires sont connues comme causes de propagation du choléra.
Des recommandations ont été faites par les experts pour optimiser le système de surveillance épidémiologique:
  • Adopter une stratégie de réponse E.H.A. en 2 points, combinant des initiatives à long terme dans les zones prioritaires, et des réponses ciblées aux situations d’urgence;
  • Tenir compte des aspects humains et sociaux lors de la préparation et la communication des stratégies de lutte contre le choléra de façon à ce que les communautés adhérent et participent à l’initiative;
  • Mettre en place une coopération sanitaire transfrontalière afin d'anticiper la propagation de l'épidémie de choléra dans le bassin du lac Tchad, ce qui aiderait aussi l'élaboration de stratégies de prévention et de planification d'urgence sur la base de l'expérience acquise ;
  • Valider un certain nombre de suggestions pour le système d'alerte anticipée en matière de surveillance épidémiologique décentralisée et transfrontalière, intégrées à une réponse E.H.A.;
  • Développer des programmes de recherche opérationnelle pour orienter, optimiser et évaluer la qualité des programmes de prévention et d'intervention des épidémies de choléra.
Ces études régionales basées sur une approche intégrée, visent à fournir des réponses optimales en matière d’interventions E.H.A. et sanitaires comme solutions pour éliminer les épidémies de choléra dans la région du Lac Tchad grâce à la coopération transfrontalière.

2011:
En novembre 2011, la Fondation Veolia Environnement a participé à l'atelier consacré au choléra à Maroua. Cet atelier a réuni des représentants nationaux camerounais, tchadiens, nigériens et nigérians.
L'atelier visait à mettre en place une stratégie pour harmoniser et coordonner la surveillance épidémiologique, les soins médicaux et les activités E.H.A. dans le bassin du lac Tchad, la région transfrontalière entre les quatre pays.
EN SAVOIR PLUS
LIRE MOINS